Marie DROUART : psychopraticienne, Gestalt-thérapeute


GESTALT-THÉRAPIE

Le mot allemand « Gestalt » vient du verbe « getsalten »: mettre en forme, donner une structure. Il signifie: forme, structure, configuration. Dans la pratique de la Gestalt-thérapie, il est question de donner du sens à ce qui est entrain d’émerger, qu’il s’agisse d’un sentiment, d’une émotion, d’une sensation physique, d’une pensée… et, plus largement, de donner du sens à l’existence.

La Gestalt-thérapie est une méthode psychothérapeutique complète et riche. Portée par une théorie fondamentale, ses influences sont _entre autres_ la psychanalyse, la Gestalt-théorie, l’existentialisme et la phénoménologie. Née dans les années 1950, la Gestalt-thérapie est de plus en plus reconnue pour sa cohérence théorique, clinique et pratique, pour sa pertinence et son efficacité.

 Elle est une approche globale (holistique) de l’expérience humaine dans ses dimensions affectives, corporelles, spirituelles, intellectuelles, sociales… Elle s’adresse à toute personne en questionnement ou en souffrance, souhaitant un soutien professionnel.

 La Gestalt-thérapie est à la fois analyse et thérapie du cours de notre présence au monde, le monde étant compris comme notre environnement et notre organisme, en interdépendance. Elle est un travail d’accordage de notre propre nature à la nature elle-même, et permet souplesse, responsabilisation, autonomie, liberté, qualité de contact… Elle est une occasion de s’ajuster de manière créative dans la rencontre, qu’il s’agisse de rencontrer l’autre ou de se rencontrer soi.

PHG

 

Ci-dessous, d’après l’article Les Gestalt-thérapeutes, un réseau professionnel sur lequel compter, développé par la SFG (Société Française de Gestalt) et le CEGT (Collège Européen de Gestalt-Thérapie)

QU’EST-CE QUI CARACTÉRISE LA PRATIQUE D’UN-E GESTALT-THÉRAPEUTE?

 Une des caractéristiques du Gestalt-thérapeute est d’être présent et impliqué dans une posture rigoureuse qui s’appuie sur la conscience, d’instant en instant, de ce qu’il se passe dans la séance avec son patient. Le Gestalt-thérapeute accompagne la personne pour qu’elle acquière et développe elle aussi cette conscience.

Prenons un exemple: un client nous rapporte une expérience difficile qu’il a vécu avec son patron au cours d’une réunion: « Il m’a parlé d’une façon que je trouve irrespectueuse…Mais… Tous cela n’est pas très important… Il s’agit d’être plus intelligent que lui ». Il accompagne son dire en se tordant les mains. Le thérapeute pourrait alors intervenir en lui faisant remarquer ce qu’il fait avec ses mains et l’inviter à explorer la sensation et l’émotion éventuelle qui lui sont associées, ou encore il pourrait dire: « Selon vous, il s’agit d’être plus intelligent que lui… Je peux cependant imaginer que ce que vous avez vécu est difficile… ».

Par cette intervention, le thérapeute invite le patient à être attentif à la tristesse ou la colère qu’il a pour habitude de ne pas considérer.

Dans cet espace, de rencontres en rencontres, en explorant ensemble les situations de sa vie passées toujours douloureuses et celles du présent sources de difficultés, va se tisser une relation où la personne va expérimenter de nouvelles façons d’appréhender le monde et de s’ajuster progressivement aux expériences multiples de la vie, avec le sentiment de « prendre ou de reprendre sa vie en mains ».

(J’ajoute qu’au sujet de l’appellation des personnes qui viennent consulter un(e) Gestalt-thérapeute, d’aucuns disent patient, client, consultant ou encore thérapiste… )

COMMENT SE PASSE UNE SÉANCE DE GESTALT-THÉRAPIE?

 Les séances se passent en face à face et le thérapeute dialogue avec son patient. La première fois qu’une personne vient consulter, le Gestalt-thérapeute explore avec lui sa demande, la clarifie et répond à ses questions. Ensuite, il pose le cadre de la relation thérapeutique: rythme et durée des séances, tarifs, respect des rendez-vous et modalités de la fin de thérapie. Toutes ces informations sont énoncées au patient lors de la première séance (j’ajoute que cette première rencontre peut prendre deux ou trois rendez-vous). Si le thérapeute et la personne qui consulte sont d’accord, le travail thérapeutique peut commencer.

La personne est accueillie telle qu’elle est, avec ses zones de fragilité et d’insécurité sans jugement ni référence à un modèle de comportement. Le thérapeute invite son patient à exprimer tout ce qui est présent pour lui: se qui occupe ses pensées, ses préoccupations, ses états d’âme, une intuition, un sentiment, une sensation, un rêve, une expérience heureuse, une satisfaction éprouvée ou une situation: son travail, sa famille, un film qu’il a vu… Tout sert de base de travail pour le thérapeute qui va aider son patient à prendre conscience des différentes facettes de son vécu, à mettre en mouvement ses représentations, à progressivement reconnaître et accueillir ses sensations et émotions, à identifier son « besoin ou aspiration du moment », puis à trouver de nouvelles formes d’interaction avec son environnement.

Au fil du travail thérapeutique, le patient prend conscience qu’en mobilisant ses ressources, il bénéficie d’une plus grande liberté et d’une plus grande autonomie dans ses choix de vie.

LA GESTALT-THÉRAPIE, POUR QUI?

 La Gestalt-thérapie s’adresse à toute personne, adultes, adolescents ou enfants, selon la spécialisation du Gestalt-thérapeute, qui pourra proposer un travail en individuel, en couple, en famille, mais aussi un travail de groupe, en fonction des besoins exprimés.

La Gestalt-thérapie peut accompagner chaque problème de la vie: timidité, séparation difficile, sentiment d’exclusion, troubles psychosomatiques, anxiété, troubles alimentaires, impasse existentielle, problèmes relationnels… etc. Cette démarche peut donc s’adresser à toute personne en recherche de soi, ou en souffrance, ayant besoin d’une aide pour traverser un moment de crise ou de déséquilibre dans sa vie personnelle, sociale ou professionnelle.

Si la situation le nécessite, le Gestalt-thérapeute travaille dans le cadre d’une prise en charge pluridisciplinaire, incluant le médecin généraliste ou un psychiatre, si, par exemple, un soutien par antidépresseurs s’avère nécessaire.

LA GESTALT-THÉRAPIE DANS LES ORGANISATIONS

La Gestalt-thérapie s’intéresse aux interactions de l’individu avec ses environnements, qu’ils soient personnels, professionnels et sociaux. En ce sens, en tant que théorie, méthode et éthique, elle se déploie également avec pertinence dans les organisations et le monde du travail où elle a pleinement sa place.

Sa vision du monde est l’abandon d’une conception solipsiste de l’être humain pour une conception holistique, dans laquelle il est co-créateur dans l’instant présent de son environnement professionnel dans lequel il vit, c’est-à-dire dans lequel il s’engage et est engagé.

Nombre de personnes formées à cette approche interviennent en organisations : entreprises, institutions, …, dans l’accompagnement d’organisations, d’équipes et de personnes, soit de l’intérieur (p.ex. coachs internes), soit en tant qu’intervenants extérieurs (p.ex. coachs externes, intervenants de groupes d’analyse des pratiques, de groupes de parole, …).



Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus